DECLARATION N°10/BP-MPCR/10/2016 : LE MPCR DENONCE LES VIOLATIONS FLAGRANTES DE LA CONSTITUTION DANS LE CHEF DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE

DECLARATION N°10/BP-MPCR/10/2016

LE MPCR DENONCE LES VIOLATIONS FLAGRANTES DE LA CONSTITUTION DANS LE CHEF DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE

 

Le Bureau Politique du MPCR, réuni au Siège National de sa Formation Politique situé au n°63 de l’Avenue Kasa-Vubu, dans la Commune de Ngiri-Ngiri, en session ordinaire ce mercredi 26 Octobre 2016, sous la houlette de son Président National, l’Honorable Jean Claude VUEMBA LUZAMBA, publie la déclaration dont la teneur suit :

 

Le Bureau Politique du MPCR félicite les Congolaises et Congolais pour la bravoure dont ils ont démontré dans le respect de la journée ville morte de ce jeudi 19 Octobre 2016 et estime qu’il est impérieux pour la classe politique congolaise de questionner notre peuple, en sa qualité de souverain primaire sur son état mental et psychologique actuel afin de  cerner d’avantage notre rôle de responsable politique et de nous approprier du destin de ce peuple par des déclarations instructives qui peuvent éclairer cette période cruciale de l’histoire de notre pays.

 

La perversité et la versatilité politique dont font montre certains acteurs politiques ne nous aideront pas à protéger notre jeune démocratie acquise par le prix de sang de plus de dix millions des Congolais. Au moment où certains principes fondamentaux de la charte de l’ONU tels que l’égalité souveraine, la réciprocité et la non-ingérence dans les affaires internes d’un Etat tiers peinent à pouvoir être pris en compte dans la lecture politique actuelle en RD Congo. La mauvaise manipulation des lois et principes bat son plein, l’agenda de la défense des intérêts égoïste adopté par les ennemis de notre peuple n’intègre pas les principaux édictés de la charte de l’ONU.

 

La majorité au pouvoir, en cherchant les voies et moyens d’imposer à la population l’oligarchie ne prend pas en compte les désidératas de notre peuple par l’absence totale de juridisme.

 

Ces deux dernières décennies de misère comme à l’époque coloniale resteront à jamais gravées dans l’histoire de la République Démocratique du Congo.

Ainsi, le Bureau Politique du MPCR continue à dénoncer les violations flagrantes de la Constitution de la République dans le chef de la majorité présidentielle, devenues monnaie courante pour ce groupuscule de gens qui tiennent à tout prix pérenniser le pouvoir par des voies antidémocratiques, acte qui constituerait un coup d’Etat institutionnel et qui fera de la RDC une république bananière.

 

Le MPCR reste de cœur avec la famille de son membre, Joli MANTIANTIMA, tué le 19 Septembre à la place Sainte Thérèse et souhaite prompt rétablissement à son Combattant Aimé PANZU, qui a reçu un coup de balle au pied et demande la libération immédiate de ses Combattants qui croupissent injustement dans les différents cachots de la République notamment les Camarades Nicha LANDU BANZOLA, Eredi NDOMBA MBAKIDI, victime de la barbarie politique de notre pays, contraint de vivre en dehors du pays, André LUKOJI TSHIBAKA et autres, portés disparus jusqu’à ce jour.

 

Le Bureau Politique du MPCR, fustige le comportement machiavélique des acteurs politiques de la majorité qui visent la pérennisation du pouvoir et ce, au détriment des intérêts supérieurs de toute une Nation, quelle aberration et quelle parjure à l’égard du peuple congolais, les générations futures ne pardonneront pas aux politiques actuels le péché de compromettre l’avenir démocratique du Congo, ainsi le MPCR réaffirme qu’il ne participera à aucun conciliabule de ce genre pour ne pas trahir son idéal et le peuple congolais dont il est censé accompagner jusqu’à l’obtention de l’alternance démocratique et l’installation effective d’un Etat de droit en République Démocratique du Congo.

 

Le MPCR rejette en bloc les résolutions bidons issues du dialogue politique abortif du camp Tshatshi qui, selon ses concepteurs, incarne un organe délibérant de la République et demande à l’élite de ce pays de se mobiliser comme un seul homme avec une même morale pour une cause  commune et qu’il cesse de s’entredéchirer vainement, étant donné que, personne ne détient seul la clef de l’envol qui peut déboulonner ce pays de l’emprise du malin, mais avec la contribution de tous le possible sera accessible.

 

Au finish, le Bureau Politique du MPCR reste fondamentalement persuadé que la volonté farouche de sortir le Congo de la crise interpelle tous les citoyens et les oblige tous à aller de l’avant dans la voie d’un programme plus humain, plus fraternel et plus juste. De ce fait, il appelle tous les Congolais à se mobiliser pour le meeting du Rassemblement de l’opposition de ce 5 Novembre 2016, au boulevard Triomphal.

 

Vigilance, vigilance !

 

La victoire est certaine !

 

Fait à Kinshasa, le 26 Octobre 2016

Gabin MUKE-S

Directeur du Bureau Politique a.i



27/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres