COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ORGANISATION HUMANITAIRE INTERNATIONALE “STOP CONGO GENOCIDE ACTIONS” FAISANT SUITE A LA DECLARATION FAITE PAR Mr JEAN CLAUDE VUEMBA LUZAMBA, REJETANT TOUTE IDEE DE “DIALOGUE INTER-CONGOLAIS” DE LA COMPLAISANCE !

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ORGANISATION HUMANITAIRE INTERNATIONALE “STOP CONGO GENOCIDE ACTIONS” FAISANT SUITE A LA DECLARATION FAITE PAR Mr JEAN CLAUDE VUEMBA LUZAMBA, REJETANT  TOUTE IDEE DE “DIALOGUE INTER-CONGOLAIS” DE LA COMPLAISANCE !

Fait à  New York City, le 24, Aout, 2014

Madame, Monsieur de la Presse,

Par le présent Communique de Presse,- Nous Jacques Matanda ma-Mboyo Kudia agissant en notre qualité de Porte parole de l’Organisation humanitaire “Stop Congo Génocide” soutenons le point de vue émis par Mr Jean Claude Vuemba Luzamba, Président national du Mouvement du Peuple Congolais pour la République, MPCR, Vice-président du Groupe Parlementaire UDPS & Alliés et Président du Caucus des Députés Nationaux du Kongo Central, rejetant toute idée de “Dialogue inter-congolais” fait dans la complaisance. « Stop Congo Génocide » dénonce la perspective de la parodie de « Dialogue national » faite avec la complicité des Etats-Unis d’Amérique: Comment justifier la poursuite de la longue détention arbitraire s’accompagnant de la deshumanisation des leaders politiques congolais tels que le Président Eugene Diomi Ndongala et le Bishop Kutino Fernando. Nous passons sous silence les obstructions faites à la Justice pour le cas particulier de l’ignoble meurtre perpétré de sang froid du plus éminent des défenseurs des Droits de l’homme dans ce pays, Floribert Chebeya. A ces violations des droits humains,- est venu s’ajouter l’interdiction faite à plus de 61 publications de presse juste en cet avant-veille de la tenue du prétendu « Dialogue national » : autant d’indices présageant d’un avenir des plus sombres  … !   

Aussi, notre Organisation humanitaire “Stop Congo Génocide” interpelle la conscience humaine de chacun des membres des Instances dirigeantes de la vie nationale congolaise, au niveau politique, sécuritaire, économique, sociale et religieux. L’interpellation de notre Organisation humanitaire se veut être un rappel au péril en la demeure qui impose qu’une priorité absolue soit accordée à la mise en œuvre, sans complaisance, des actions les plus aptes à mettre fin, sans délai, à l’absence totale d’Etat de droit démocratique en République Démocratique du Congo. Laquelle absence d’Etat de droit est la cause principale de la situation apocalyptique en cours dans ce pays. Or, l’histoire millénaire démontre que seule l’Etat de droit démocratique a permis aux Nations de se sauver de tels périls … Pourquoi, dans ce cas précis, cautionne-t-on une parodie de « Dialogue national » soumis au diktat du Prince ?    

Notre Organisation humanitaire, “Stop Congo Génocide” voudrait partager le témoignage fait par l’ONG américaine “the International Rescue Committee” (IRC) avec chacune des parties prenantes au processus pacifique et non-violent visant à mettre veritablement et durablement fin aux longues années de la tragédie congolaise. En effet, au terme des longues années d’enquêtes sur le territoire national congolais,- cette ONG, l’IRC, atteste que la catastrophe humanitaire en cours dans ce pays est la plus meurtrière survenue dans l’histoire de l’humanité depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Il se pose des lors la question de savoir pourquoi cautionner ce désastre humanitaire congolais ?

« Stop Congo Génocide » estime que c’est dans le contexte général de ce témoignage fait cette ONG américaine, IRC, qu’elle a fait le choix de placer son invitation à la prise en compte par tous de l’extrême gravité du pourrissement et de la détérioration sans cesse continue des conditions de vie de plus de 75 millions des populations congolaises. Un Peuple plus que jamais en péril. Et, c’est en cela aussi que réside la quintessence de la déclaration de M. Jean Claude Vuemba Luzamba en guise de contribution visant à prévenir et surtout à éviter le pire qui résulterait de toute prise en otage du destin Peuple et de la Nation congolaise dans une parodie de « Dialogue national. » En effet, l’heureux devenir national congolais ne saurait être réduit à cette futile question de “Révision d’une Constitution” pour la conservation ou la conquête d’un “Pouvoir d’Etat” postcolonial défaillant … !

Pour l’Organisation humanitaire internationale “Stop Congo Génocide Actions”

Le Porte-parole 

Jacques Matanda ma-Mboyo Kudia Kubanza

 

 

 



24/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 251 autres membres