Bruxelles : Jean-Claude Vuemba mobilise le Front Extérieur de l’Opposition !

Bruxelles : Jean-Claude Vuemba mobilise le Front Extérieur de l’Opposition !
Le 07/04/2015

Jean-Claude Vuemba, Vice-président du Groupe parlementaire Udps et Alliés à l’Assemblée nationale, séjourne à Bruxelles. Le samedi 4 avril dernier, Vuemba a réuni les Congolais de la diaspora à qui il veut faire jouer un rôle très actif dans le processus de démocratisation du pays. Il a proposé la mise sur pieds d’une structure sous la forme d’un ‘‘Groupe de concertation’’ ou d’une ‘‘Plate-forme’’ devant fédérer les aspirations des Congolais de l’étranger, qu’ils soient connus sous la dénomination de «Combattants», «Opposants », «Résistants» ou autres tenants du «Libre examen».

Pour Jean-Claude Vuemba, le Front Extérieur de l’Opposition devrait jouer un excellent rôle de contrepoids indispensable à la réussite de la restauration de l’Etat de droit et de la démocratie dans son principe fondamental « le Pouvoir du Peuple congolais, par le Peuple congolais, pour le Peuple congolais ».  Il a beaucoup lu l’histoire millénaire de toutes les diasporas du monde. La RDC, a-t-il appris, n’est pas le seul pays du monde à prendre position et à chercher à influer de la manière la plus déterminante sur la marche de l’histoire de son pays.

En effet, l’Opposition extérieure bénéficie de plusieurs avantages qui font défaut aux opposants internes. Par exemple, les ‘‘Combattants’’ ne sont pas soumis à de nombreux périls et autres contraintes matérielles, financières, morales, psychologiques auxquelles est soumise l’Opposition intérieure. Jean-Claude Vuemba a vanté les mérites de son collègue Moïse Moni Della qui s’était exilé à Brazzaville avant de s’installer à Paris durant les années 1990. Celui-ci a témoigné que les anciens opposants au régime de Mobutu, positionnés à Brazzaville, juste en face de Kinshasa, subissaient moins de pression de la peur et de la terreur qu’exerce le pouvoir de l’Etat, et par conséquent, avaient la tâche nettement plus facile que ceux qui demeurent à Kinshasa.

Des corrompus dans l’Opposition interne

C’est un constat aux allures d’un verdict fait par le vieil opposant, Etienne Tshisekedi. La vraie Opposition, disait Tshisekedi, est celle qui opère à l’extérieur. Le Député Vuemba nuance ces propos. Pour lui, tous les opposants de l’intérieur ne sont pas mauvais. Martin Kobler, Patron de la Monusco, aurait émis un avis proche de celui de Tshisekedi, le 1er avril courant, sur la crise congolaise. Kobler a déclaré qu’il faudra, désormais, s’attaquer aux causes profondes de la crise qui gangrène tous les secteurs de la vie en RDC.

Il s’agit, entre autres, de la pauvreté, la corruption et l’exploitation illégale des minerais. Dans cette lutte, la diaspora congolaise a sa part de travail à accomplir. Pour ce faire, Jean-Claude Vuemba mise sur une éventuelle candidature unique de l’Opposition qu’incarnerait Etienne Tshisekedi à la présidentielle de 2016. Dans l’entre-temps, il voudrait obtenir la libération des acteurs politiques emprisonnés.

La Pros.               

//www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=6029



09/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres