DECLARATION N°03/BP-MPCR/02/2018 : LE MPCR DIT NON AU POUVOIR DESPOTIQUE EN RDC

DECLARATION N°03/BP-MPCR/02/2018

LE MPCR DIT NON AU POUVOIR DESPOTIQUE EN RDC

Le Bureau Politique du MPCR, réuni dans son siège national, situé au n°63 de l’Avenue Kasa-Vubu, dans la Commune de Ngiri-Ngiri, en session extraordinaire ce lundi 26 Février 2018, sous la houlette de son Directeur du Bureau Politique, Monsieur Gabin MUKE - S, publie la déclaration dont la teneur suit :

 

Le MPCR présente ses condoléances les plus attristées à la famille de Monsieur Rossy MUKENDI TSHIMANGA de l’église Saint Adrien de Lemba, victime de la cruauté, de l’intolérance et de la barbarie politique de notre pays, tout en lui souhaitant bon vent dans son dernier voyage de l’éternité. La conscience collective congolaise gardera de ce digne fils de la RD Congo l’image souvenir d’un Elite.

Le MPCR estime que de nos jours le peuple congolais n’est pas déconnecté de l’impasse politique que traverse notre pays, aussi et surtout de l’insécurité permanente et généralisée que nous impose le pouvoir de Monsieur Kabila dans le seul but de se pérenniser au pouvoir.

 

« Plus un arbre monte, plus il attrape le vent » dirait le Maréchal Mobutu, plus nous évoluons plus la situation politique s’empire de plus en plus, plus l’insécurité s’accroit plus le tissus social de notre pays se détériore de plus en plus.

Les élections de 2006 et ceux de 2011 organisées par la CEI et/ou la CENI ont plongé le pays dans le chaos que nous vivons et ont mis à nu beaucoup de dérapages qui ont affaiblis considérablement l’élan de la démocratie du pays acquise par le prix de sang de nombrables compatriotes congolais.

 

La violation de l’accord de la CENCO constitue un danger permanent pour notre peuple, le manque de l’esprit démocratique des dirigeants actuels continue à occasionner les pertes en vies humaines de nos concitoyens, en violation flagrante de la charte des Nations Unies qui prône la paix et le droit de l’homme. Fort est notre regret de constater que tous ces actes se passent sous le silence complice de la Communauté Internationale qui préfère maintenir la RDC dans cet état à leur profit, au vu et au su de la Mission Onusienne au Congo qui est censé assurer la protection des civils, défendre les droits de l’homme se trouvant sous la menace imminente de violences physiques, appuyer le gouvernement de la RDC dans ses efforts de stabilisation et de consolidation de la paix et protéger la population…

Le MPCR dénonce les tueries et les attaques perpétrées contre les paisibles citoyens congolais, les prêtres et les chrétiens de l’Eglise catholique ce Dimanche 25 Février courant lors de la marche convoquée par le CLC à travers la République.

 

Assez ! Assez ! Assez avec les tueries de nos frères et sœurs, de nos papas et mamans, des dignes fils de la RDC dans notre propre pays, le peuple congolais est de nouveau victime de néocolonialisme à cause du nouveau projet de société de la Majorité Présidentielle actuelle au pouvoir qui se résume sur : « Comment se pérenniser au pouvoir ».

 

Quel est ce gouvernement qui peut s’acheter les armes pour tuer son propre peuple ? Quelle est cette armée et cette police du monde qui peut accepter de sacrifier son propre peuple au profit d’un groupuscule de dirigeants et de leurs intérêts égoïstes ?  

Nous appelons le régime en place au respect du droit et précisons que les libertés tel que garanties par la constitution ont une valeur supérieure à toute décision de l’exécutif relative à limiter l’exercice.

 

Le MPCR déclare, le Créateur de l’Univers, les aïeux et les générations futures ne pardonneront pas aux dirigeants actuels les péchés qu’ils sont en train de commettre sous les cieux en massacrant, en tuant, en mutilant et en arrêtant une population qui réclame ses droits garantis par la Constitution de la République.

 

Ainsi, le MPCR invite le peuple congolais en sa qualité de souverain primaire à multiplier sa vigilance et à ne jamais céder aux intimidations de ce pouvoir tyrannique.  

MPCR, la lutte s’intensifie !!!

 

Fait à Kinshasa le 26 Février 2018

Gabin MUKE - S

Directeur Politique a.i



26/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 252 autres membres