Kamerhe et Fayulu enfin réconciliés après un mois de divergence

7sur7 | Le Plus grand site d'info en RDCongo

Kamerhe et Fayulu enfin réconciliés après un mois de divergence

Publié le mardi 2 septembre 2014 19:50


(KINSHASA)- Un mois après leur retour des Etats-Unis, Vital Kamerhe et Martin Fayulu ont de nouveau échangé ensemble. Il a fallu l’intervention de plusieurs leaders de l’opposition pour que les deux symboles de la plateforme ‘‘ Sauvons le Congo’’ puissent enterrer la hache de guerre.

La réconciliation a eu lieu au cours d’une réunion convoquée lundi au siège du CDER de Jean Lucien Busa à Kasavubu. Entre 11 h00et 12 h00, les habitants de l’avenue Force publique ont vu débarquer au siège du parti de Jean Lucien Bussa, les cardinaux de l’opposition. On a vu Jean Lucien Bussa lui-même, le maitre du lieu, Jean Claude Vuemba, Tacher Lusamba, Vital Kamerhe, Martin Fayulu, Joseph Kapika et Christopher Ngoy. D’après certaines indiscrétions, la réunion n’était qu’une mise au point sur le voyage des opposants aux Etats-Unis où ils avaient participé à une table ronde avec les délégués de la majorité sur la révision constitutionnelle en marge du sommet Etats-Unis – Afrique.

A Washington, Fayulu s’était vu vexer par les propos du très Pprd Ramazani Shadari qui l’accusait d’être en connexion avec le pouvoir avec preuve à l’appui. Déjà dans la salle lors de la table ronde, Shadari avait presque dénigré le parti de Fayulu-l’Ecidé en indiquant qu’il n’avait que deux députés à l’assemblée nationale alors que son prétentieux leader se faisait passer pour un grand contrairement à l’Udps d’Etienne Tshisekedi et l’Unc de Vital Kamerhe. Pour Fayulu, c’est Kamerhe qui a instrumentalisé Shadari pour le descendre. Le leader de l’Ecidé a mal digéré que le président de l’Unc ne l’ait pas soutenu face à cet ouragan de contre-vérités de Shadari. Depuis les Etats Unis, les relations entre les deux hommes sont entrées en froid. Kamerhe déplorait les accusations de Fayulu qu’il trouvait infondées. Pour mettre fin à cette polémique qui prenait une mauvaise allure, les leaders de l’opposition ont décidé de les réunir pour les réconcilier. Chose faite depuis hier, Kamerhe et Fayulu ont décidé de regarder sur la même direction.

Déjà ce mercredi, ils se rencontrent au siège de l’Ecidé avec les autres chefs des partis membres de la plateforme Forces politiques et sociales de l’opposition pour étudier une possible restructuration de leur regroupement, de peaufiner les stratégies pour la marche de l’opposition contre la révision constitutionnelle prévue le 13 septembre et surtout d’examiner le cas des opposants concertateurs qui veulent adhérer à la plateforme. Des  sources bien recoupées indiquent déjà qu’à l’issue de cette réunion du comité de stratégie, une conférence de presse se tiendra jeudi à Fatima pour annoncer les décisions prises. Après la marche du 13 septembre, les ténors de l’opposition se rendront à Matadi pour tenir un grand meeting afin de sensibiliser la population à dire non à toute révision constitutionnelle. Matadi sera suivi de Bandundu ville et Kikwit, ensuite viendra le tour des provinces de l’Est du pays, de deux Kasaï, du Katanga et de l’Equateur.

http://7sur7.cd/index.php/8-infos/8110-j-c-vuemba-le-mpcr-a-besoin-d-un-dialogue-court-et-sincere-de-securisation-avant-pendant-et-apres-les-elections-en-rdc#.VAYyAaP8mq1



03/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 251 autres membres